Un cri contre les mutilations génitales féminines – Exposition des artistes africains

February 12th, 2012

Publié dans MGF Toscana.it, le 4 février 2012.

… Journée internationale de Tolérance Zéro, de la province de Prato, Nosotras et Pratese santé société (SDS) présentera les artistes d’exposition africains un cri contre les mutilations génitales féminines, qui sera logé dans le palais de la même province , dans la Via Ricasoli 25, 6 à 13 Février 2012.  

Cette exposition est dédiée à la majorité silencieuse des femmes pour qui la brutalité est leur mode de vie, Joy Keshi Walker, créateur de l’émission, un spécialiste en communication marketing, depuis des années engagés dans des campagnes contre les MGF au Niger, est toujours était convaincu que l’art visuel est un langage universel au-delà des mots peut faire tomber les barrières culturelles.

Les mots peuvent parfois être offensant ou porter un jugement, il est préférable d’un support visuel qui transcende la sensibilité ethnique. Selon Joy, contribue également à la médium artistique pour donner une nouvelle dignité culturelle dans une société sans mutilation génitale.

Les œuvres, réalisées principalement par les jeunes, exprimer sa créativité grande: leur caractéristique est l’innovation et l’ouverture vers le passé dans le même temps.

En utilisant les éléments de la culture traditionnelle au Nigeria, dans la multiplicité de leurs expressions, les artistes ont cherché à montrer les aspects négatifs de la MGF et de démontrer leur participation active à la protestation contre l’injustice ce definicono enracinée dans leurs costumes.

L’exposition n’a pas l’intention d’apporter des réponses sur les MGF veut plutôt d’introduire le sujet à ceux qui sont ignorants et de stimuler de nouveaux doutes chez ceux qui sont déjà informés … (le texte en entier).

Comments are closed.